SRB de Québec

Un transport innovant

Un transport en commun pour tous

Avec l’augmentation prévue de la population, le nombre de déplacements en transport en commun sera de 182 390 par jour en 2041, une augmentation de 50 050 par rapport à 2011 (38 %)

Pour répondre à cette augmentation d’achalandage, il faut se doter d’un équipement moderne et performant qui répondra aux besoins.

Autobus standard

70 passagers

Métrobus

110 passagers

SRB

150 passagers

Un autobus biarticulé avec 150 passagers permet de transporter le même nombre de personnes que 125 automobiles (moy. de 1,2 personnes par véhicule).

Des avantages pour tous

Le SRB de Québec aurait été bénéfique à l’ensemble de la population.

Aux travailleurs,

en offrant une très haute fréquence aux heures de pointe (3 minutes), en étant fiable et en étant confortable.

Aux étudiants et aux aînés,

en offrant une haute fréquence à toute heure du jour.

Aux autres usagers de la route,

en aidant à préserver des conditions de circulation acceptables.

Révision du réseau

Le SRB constituait une occasion de repenser l’ensemble des services offerts par le RTC afin d’offrir un meilleur service aux clients.

Les lignes du SRB devenaient ainsi l’ossature à laquelle le réseau devait s’arrimer.

Le travail de révision du réseau était en cours dans les études d’avant-projet.

Temps de parcours

En comparant les temps de parcours actuel et en estimant certains parcours des Métrobus du RTC avec ceux estimés pour le SRB, on peut constater que ce dernier aurait été plus rapide. Simple à expliquer : le SRB n’arrête qu’aux stations, comme un métro.

D'Estimauville →
Université Laval

28 minutes en 2026

Temps Métrobus 2026* : 50 minutes

Station de l’Église →
Station Honoré-Mercier

24 minutes en 2026

Temps Métrobus 2026* : 32 minutes

Pôle 41e Rue →
Station Honoré-Mercier

17 minutes en 2026

Temps Métrobus 2026* : 26 minutes

* Avec augmentation de 1 % par année du temps de déplacement actuel en raison de l'augmentation du nombre de véhicules routiers et sans tenir compte des améliorations que pourraient entrainer la mise en place d’un gestionnaire artériel.